Remarquée dès son plus jeune âge par le grand violoniste Joseph Szigeti,
Elizabeth Balmas étudie le violon au Conservatoire national supérieur de Paris
où elle remporte un premier prix à 14 ans. L’année suivante, elle obtient le prix
Flesch à Londres et enchaîne sur un prix Paganini à Gênes. Elle va se
perfectionner avec Leonid Kogan, Henryk Szeryng et la pédagogue
Dominique Hoppenot, et se produire en soliste avec les orchestres de
Toulouse, Bucarest, BBC, Gurzenich (Cologne), OSR, Budapest, Radio France,
sous la direction de chefs comme Sir J. Pritchard, Marek Janowski, Günther
Herbig, Michel Plasson, etc.

Elle joue régulièrement et enregistre pour diverses radios européennes son
répertoire favori : les concertos pour violon ou alto de la période
post-romantique (Sibélius, Stravinsky, Rosza, Milhaud, Szymanowski,
Hartmann, Walton…).

L’alto prend une place de plus en plus importante lors de ses concerts où
elle fait découvrir le répertoire peu joué de cet instrument. Elle vient de graver
un CD : « Homage to Bach » qui comprend des œuvres inspirées des sonates
et suites pour violon seul de Bach, dont la Sonate pour violon solo de
Béla Bartók transcrite pour alto.

Elle vient de jouer en première audition pour la Suisse le Concerto de Dirk Brossé
avec l’Orchestre de la Suisse romande et va créer pour Radio France une Sonate
pour alto et piano de Jacques Boisgallais.

Sa participation en tant que supersoliste ou Concertmaster à Radio France et
dans plusieurs orchestres européens, lui a permis de connaître le grand
répertoire symphonique sous la direction de S. Celibidache, D. Barenboïm,
G. Solti, M. Janowski et tant d’autres.

Elizabeth Balmas est officier des Arts et Lettres.




     << revenir                                      Haut de la page